Emergency Call 118
Tuesday, April 18, 2017

Le pied diabétique; l’amputation peut être évitée


Prendre soins de ses pieds et éviter des complications lorsque nous sommes diabétiques, c’est possible. Et même lorsque surviennent les complications, il est possible de sauver la jambe et de couper uniquement les orteils. Le Dr Reuben Veerapen, chirurgien thoracique et vasculaire nous en dit plus.

1 diabétique sur 5 fait une plaie ou a des complications au niveau du pied. Nous parlons alors de pied diabétique. Il y a deux types de pied diabétique. Le premier est neurologique ; les nerfs sont atteints donnant lieu à une perte de sensibilité et une déformation du pied. Le deuxième est un pied dont les artères se bouchent et qui, par conséquent, ne reçoit plus de sang. Nous parlons alors de gangrène.

Pour éviter ces complications, le Dr Veerapen prône la vigilance :

« Il faut une bonne hygiène de vie. Le diabétique doit faire attention à ce qu’il mange. La prise en charge au niveau thérapeutique est toute aussi importante ; le diabète doit être sous contrôle. Et puis, quotidiennement, le patient doit se déchausser pour un examen des pieds. L’examen doit être fait par le patient lui-même mais aussi par une tierce personne. Il est aussi important de faire un suivi auprès d’un podologue ou d’un infirmier compétent. Finalement, le pied doit être confortable et non exposé aux traumatismes.»

Une chose apparemment anodine comme une chaussure trop serrée peut avoir des conséquences extrêmement néfastes. La chaussure serrée peut donner lieu à un cor qui, par la suite, peut se développer en ulcère. Marcher pieds nus dans un jardin ou marcher sur du sable chaud sont d’autres comportements à éviter.

Néanmoins, dans certains cas, malgré la vigilance, les complications apparaissent. Selon le Dr Veerapen, l’amputation n’est pas toujours obligatoire :

« On a beaucoup trop l’habitude à Maurice de confier les pieds diabétiques à des orthopédistes pour une amputation. Or, il existe depuis une dizaine d’années, des techniques qui permettent de sauver la jambe. »

Il nous parle d’une technique où on peut naviguer dans les artères jusqu’au niveau de la cheville pour déboucher l’ensemble des artères du pied. Sinon, il existe des pontages, qui bien faits, peuvent, eux aussi, éviter des amputations. Il fait aussi ressortir que dans le centre où il exerce à La Réunion, 80% des pieds sont sauvés. Même lorsqu’une amputation est réalisée, elle se fait au niveau des avant pieds ou des orteils. Le patient peut donc continuer à marcher. 



To provide professional health services in a caring and friendly environment