Emergency Call 118
Thursday, July 27, 2017

Le soleil et la vitamine D pour lutter contre l’arthrite

 
Le Dr Helene Petit-Bhoyroo est rhumatologiste. A la Fortis Clinique Darné où elle exerce, elle constate que l’arthrite (toutes causes confondues) fait partie d’un des principaux motifs de consultation. Elle nous en dit plus sur la maladie et du lien entre l’arthrite et la vitamine D.

Y a-t-il plusieurs types d’arthrite ?

« Oui. Il y a l’arthrose et plusieurs types d’arthrite inflammatoire.

L’arthrose est une arthrite dégénérative et est la plus fréquente des arthrites qui touchent les articulations portantes (hanches, genoux, pieds, rachis). L’arthrose est souvent favorisée par le surpoids et le surmenage ; la pratique intensive d’un sport, par exemple. Elle est étroitement liée à l’âge.

Puis, il y a l’arthrite inflammatoire. Elle prend plusieurs formes :

L’arthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune dont on ne connait pas toutes les causes. Elle touche de façon symétrique toutes les articulations mais affecte principalement les mains, les poignets et les pieds. Elle touche surtout les femmes et les jeunes. Lorsqu’une seule articulation est touchée, nous parlons de monoarthrite. Nous parlons d’oligoarthrite lorsque 5 articulations sont touchées. Enfin, lorsque plusieurs articulations sont touchées, nous parlons de polyarthrite.

La spondylarthrite ankylosante est un rhumatisme inflammatoire. Elle se caractérise par une ossification anormale des ligaments de la colonne vertébrale et par une atteinte asymétrique des articulations périphériques.

Le rhumatisme psoriasique est une forme d’arthrite associée à un psoriasis cutané et/ou du cuir chevelu.

Les arthrites réactionnelles comme le nom l’indique, réagissent à une infection dont le germe ne se situe pas directement dans l’articulation.

L’arthrite septique apparait quand une infection atteint directement l'articulation

L’arthrite métabolique comme la goutte ou la chondrocalcinose se caractérise par des dépôts d’acide urique ou de phosphate de calcium dans l’articulation.

Il y a aussi les connectivités dont font partie le lupus systémique, la sclérodermie ou la polymyosite. »

Parlez-nous un peu plus de l’arthrite rhumatoïde

« L’arthrite rhumatoïde est une maladie auto immune ; le système immunitaire censé défendre l’organisme contre un élément extérieur (virus ou bactérie) produit des anticorps dirigés contre les propres articulations du patient.

C’est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires. Elle touche souvent le sujet jeune. Parmi ceux âgées entre 40 et 60 ans, la femme est trois fois plus touchée que l’homme. Elle se caractérise par des douleurs articulaires inflammatoires symétriques des mains, poignets et pieds. »

Quel est le lien entre l’arthrite et la vitamine D, docteur ?

« Des études récentes sur près de de 215000 patients on tmontré que les personnes ayant des apports corrects en vitamine D ont 24% moins de risque de développer une polyarthrite rhumatoïde.

D’autres études montrent que le statut de vitamine D est corrélé à la fréquence des poussées inflammatoires de rhumatismes.

Actuellement, il est recommandé de vérifier le statut en vitamine D des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde et de supplémenter si nécessaire pour atteindre des taux entre 60-80 ng/ml. »

Comment faire le plein de vitamine D ? L’alimentation est-elle suffisante ou le patient doit-il avoir recours aux suppléments ?

« La principale source de vitamine D est le soleil. C’est dommage que les Mauriciens ne profitent pas assez des bienfaits du soleil. Une exposition de 15 minutes par jour sans crème solaire avec 66% du corps découvert suffit à apporter la dose journalière de vitamine D recommandée (entre 800-1200 UI par jour).

Sinon, vous pouvez puiser dans les aliments. Les 10 aliments les plus riches en vitamine D sont :

  • L’huile de foie de morue (10 cl = 10000 UI)
  • Le saumon (100 grammes = 250 UI)
  • La truite (100 grammes = 400 UI)
  • Le hareng mariné (100 grammes = 280 UI)
  • Le jaune d’œuf (100 grammes = 80 UI)
  • Le lait (250 ml =120 UI)
  • Le foie de veau cuit (100 grammes = 90 UI)
  • La boisson de soya (250 ml = 80 UI)
  • Le thon en conserve (100 grammes = 80 UI)
  • Les champignons de Paris (100 grammes = 40 UI)
  • En cas de carence modérée ou sévère nous avons recours aux suppléments vitaminiques disponibles sous forme d’ampoule buvable (100000 UI) ou de gouttes (300 UI par goutte). »

To provide professional health services in a caring and friendly environment