Emergency Call 118
Thursday, September 28, 2017

Un dérèglement hormonal peut mener à un arrêt cardiaque !


Les hormones ; elles sont indispensables mais souvent leur importance est négligée. Saviez-vous qu’un dérèglement hormonal mène à des complications pouvant s’avérer fatales ? Pour en savoir plus, nous avons posé des questions au Dr Noor Abbasakoor. Il est endocrinologue et travaille à la Fortis Clinique Darné.

Docteur, rappelez-nous le rôle des hormones


Quand nous parlons d’hormones, beaucoup pensent à tort qu’il s’agit uniquement d’hormones sexuelles. Les hormones sont des substances secrétées par les glandes endocrines. Différentes glandes produisent différentes hormones. Ces hormones participent au bon fonctionnement des organes et du métabolisme en général et le maintien d’une bonne santé.


Quelles sont les principales hormones ? Quand pouvons-nous parler de déséquilibre ?


L’insuline et le glucagon sont secrétés par le pancréas, le cortisol est secrété par la glande surrénale et la prolactine, par la glande pituitaire. La thyroïde, quant à elle, fabrique les hormones thyroïdiennes. Et puis, il y a, bien-entendu, les hormones sexuelles. Lorsqu’une glande endocrine produit trop ou moins d’hormones, nous parlons de déséquilibre hormonal.


Ce déséquilibre est-il symptomatique ? Quels en sont les symptômes ?


Le déséquilibre hormonal peut avoir des symptômes aigus ou il peut être progressif et donner lieu à des symptômes plus discrets. Certains de ces symptômes peuvent être :

  • L’acné
  • La perte des cheveux
  • La prise ou perte de poids
  • Les règles irrégulières
  • La transpiration excessive
  • La fatigue
  • L’infertilité


Ces symptômes peuvent être trompeurs. Les patients associent-ils ces symptômes à un trouble hormonal ?


Evidemment, comme mentionné plus haut, les symptômes sont parfois subtils. Dans certains cas assez isolés, les patients ne font pas attention à ces signes qu’ils considèrent comme étant inoffensifs, bénins.


Si les symptômes ne sont pas pris en considération, quelles sont les conséquences ?


Les complications sont diverses et peuvent être graves. Un déséquilibre hormonal peut entrainer des troubles neurologiques et cardiaques… l’hypothyroïdie chez la femme enceinte peut affecter le développement de bébé. Dans certains cas, cela peut même entrainer une fausse couche ou donner naissance à un bébé mort-né.


Quels troubles cardiaques, docteur ?


Cela dépend de l’hormone concernée. Le manque ou la résistance à l’insuline peut entrainer la formation de plaques et causer un infarctus. Lorsque la thyroïde fabrique peu d’hormones, le cœur ralentit et il y a aussi une élévation du taux de cholestérol. En revanche, si la thyroïde fabrique trop d’hormones, cela entraine palpitations et arythmies et peut mener à un arrêt cardiaque. Lorsque c’est la glande surrénale qui fonctionne mal, un excès de cortisol peut causer diabète, hypertension, obésité… Ce sont toutes des pathologies qui favorisent l’apparition des troubles cardiaques.


Pouvons-nous prévenir ces complications ?


Il y a certaines choses que nous ne pouvons pas contrôler, comme les facteurs héréditaires. Certaines personnes sont plus à risque ; l’aspect héréditaire, maladie auto-immune, obésité. Il y a aussi certains médicaments pour d’autres troubles qui influent sur les hormones. Sinon, une alimentation saine, la réduction de stress peuvent contribuer à prévenir un déséquilibre hormonal. Et si vous ressentez les symptômes mentionnés plus haut, n’hésitez pas à vous tourner vers un endocrinologue ou votre médecin traitant.

 

To provide professional health services in a caring and friendly environment