Emergency Call 118
Wednesday, July 5, 2017

Dr Balakrishnan: « Le H1N1 : pas une menace si nous agissons de manière responsable »


Influenza, H1N1 ... En ce moment, tout le monde en parle. Pour dissiper les mythes, mieux informer et sensibiliser le public, la Fortis Clinique Darné a organisé une conférence le 15 juin 2017. Le docteur Vinod Balakrishnan, médecin généraliste de la clinique, a répondu à certaines questions fréquemment posées sur la grippe.

Docteur, parlez-nous de la grippe.

La grippe a été un sujet brûlant depuis longtemps. Le nom « influenza » était donné par les Italiens du 18ème siècle qui associaient la maladie à une influence des corps célestes. Il existe 3 types de virus d’influenza. Influenza A, B et C. L’influenza C ne concerne pas les humains, tandis que l’influenza B n'a pas de conséquences désastreuses. La grippe A, par contre, peut être dangereuse principalement à cause de sa capacité de se muter constamment. Lorsqu’il y a un changement majeur au niveau des antigènes nous parlons d’antigenic shift; cela peut être sérieux et causer des pandémies. Il existe différents types de virus de la grippe A, le plus mortel étant le H1N1.

Vous affirmez que le virus H1N1 est le plus mortel. On a de quoi s’effrayer alors ...

Non, pas vraiment. La maladie devient mortelle lorsqu’elle n'est pas traitée à temps. Toute grippe commence de la même manière, avec les mêmes symptômes; le nez qui coule, la toux, la fièvre ... C'est lorsque vous ignorez les symptômes qu’elle donne lieu à une pneumonie mortelle. Et bien sûr, certains individus sont plus à risque. Ces derniers sont plus vulnérables ; la maladie peut être mortelle pour eux.

Quelles sont les personnes à risque?

Les enfants, les personnes âgées, les malades en phase terminale et / ou qui reçoivent des soins hospitaliers depuis longtemps, ceux qui souffrent de maladies d'immunodéficience comme le VIH, ceux qui prennent des immunosuppresseurs et ceux qui prennent des stéroïdes à long terme. Il semble que les adolescents et les adultes qui prennent de l'aspirine sont également plus vulnérables.

Que doivent faire ces personnes à si elles se sentent malades ?

Il est recommandé de commencer le traitement antiviral 48 heures après le début des symptômes. Si cela n'est pas possible, il faut solliciter une aide médicale le plus rapidement possible. Au fait, cela ne concerne pas uniquement les personnes à risque ; tout le monde devrait consulter un médecin dès qu’ils se sentent grippés. Ainsi, vous évitez des complications et serez moins susceptible de passer le virus à d'autres personnes. Chez la Fortis Clinique Darné, nous pouvons même effectuer un test moléculaire pour identifier le virus de la grippe. Le médecin vous fournira alors un traitement adapté et sur mesure. Cependant, il est préférable qu'une telle situation ne se pose même pas. Nous l'avons toujours dit ; mieux vaut prévenir que guérir. La solution idéale est de se faire vacciner pour se protéger de l’influenza.

Tout le monde peut se faire vacciner? Les vaccins sont-ils sûrs?

Les vaccins sont complètement fiables. Comme je l'avais fait ressortir dans ma causerie précédente, ils sont rigoureusement testés par l'OMS. Le vaccin contre la grippe vous protégera contre tous les virus de l’influenza A et B. Ces vaccins contiennent les souches les plus récentes et les plus dominantes du virus ; Ils vous protègent ainsi des nouvelles souches contres lesquelles votre corps n'a pas développé d'anticorps. Et oui, tout le monde peut se faire vacciner; les femmes enceintes, les enfants, même les personnes qui subissent une chimiothérapie. Bien sûr, dans de tels cas ou dans le cas d'un patient séropositif, l’efficacité du vaccin ne sera pas la même.

Si vous souffrez déjà de grippe et prenez des antibiotiques, il n'est pas recommandé de prendre le vaccin ; simplement parce qu’il ne sera pas efficace. En cas d’allergie aux œufs, vaut mieux ne pas se faire vacciner. Vous pouvez manger n'importe quoi avant et après. Il est cependant conseillé d’éviter des aliments en conserve 24 heures après le vaccin.

Qu'en est-il des personnes qui affirment tomber malade après avoir pris le vaccin ?

Il faut du temps pour que le vaccin se mette à agir ; 3 à 4 jours. Si vous avez été infecté avant le vaccin, vous pouvez tomber malade. Mais une fois que le vaccin se met à agir, vous obtiendrez la protection nécessaire. Et parfois, ce n'est pas toujours la grippe ; il existe aussi d’autres virus semblables comme les rhinovirus. Les symptômes sont les mêmes mais ils ne sont pas aussi dangereux. Je le répète ; les vaccins sont sans danger et efficaces.

Vous dites que nous ne devons pas être alarmés. Ne devons-nous pas être alarmés par les décès causés par le H1N1 et le H2N3 ?

Comme je l'ai dit, si nous agissons à temps, il n'y a rien à craindre. Mais dans le cas de la H1N1, une fois que les voies respiratoires sont touchées, il devient difficile d'éviter les complications. Et la plupart des personnes que sont décédées étaient des personnes à risque. On est triste de les avoir perdues, mais maintenant, plus que jamais, il faut sensibiliser les gens. Parce que c'est ça le problème ; les gens ne sont pas assez conscients. Ils ne se rendent pas chez le médecin, ils ont recours à l’automédication, ils refusent la vaccination. J'ai moi-même fait une causerie sur la vaccination lorsque la Fortis Clinique Darné a lancé sa campagne de vaccination mais les gens étaient réticents et beaucoup de personnes refusaient la vaccination à cause des mythes et parce que pour eux la grippe est une chose banale qui ne requiert pas de vaccination. Ce n’est qu’après les décès que tout le monde s’est précipité vers les centres de vaccination.

Finalement docteur, quelques directives de base?

Oui. Avoir une bonne hygiène des mains et de la bouche. Protéger les enfants. Consulter un médecin si la fièvre dure plus de 8 heures. Éviter de sortir lorsqu’on est malade. Tousser en utilisant le coude. Je le répète encore ; si vous agissez à temps, si vous êtes vacciné et respectez les protocoles, vous n’avez aucune raison de craindre la grippe.

To provide professional health services in a caring and friendly environment