Emergency Call 118
Wednesday, July 26, 2017

Dr Moollan, gynécologue : « Ne pas concevoir trop tard pour éviter l’infertilité »


Il est gynécologue – obstétricien et exerce à la Fortis Clinique Darné depuis 30 ans déjà. Le docteur Oomar Cassam Moollan nous parle de l’infertilité, de ses causes et traitements.

L’infertilité est-elle en hausse à Maurice? Une question ambiguë selon le gynécologue. Oui, il reçoit de plus en plus de couples ayant des difficultés à concevoir et c’est aussi grandement dû au fait que les femmes sont plus actives et envisagent la grossesse de plus en plus tard. Bien entendu, l’âge affecte fortement la fertilité ; quand l’âge augmente, la fertilité diminue. Puis, il y d’autres facteurs comme l’endométriose, trouble gynécologique de plus en plus présent. Pour rappel, l’endométriose renvoie à la formation de tissus formés de cellules endométriales en dehors de l’utérus et est souvent associée à l’infertilité.

Toutefois, là aussi, il faut faire attention :

« Je traite beaucoup plus de patientes souffrant d’endométriose mais je dois faire ressortir que maintenant le diagnostic se fait aussi plus facilement. Il se peut qu’avant l’endométriose était tout aussi présente mais passait inaperçue. Et qu’il s’agisse de l’endométriose, d’infertilité ou d’autre trouble gynécologique, les gens sont maintenant plus informés, plus ouverts et n’hésitent pas de se tourner vers un médecin »

Que se passe-t-il lorsque nous nous tournons vers le médecin pour un problème d’infertilité ? Le Dr Moollan explique qu’il commence par interroger le couple :

« Je tiens à insister sur le mot ‘couple’ car l’infertilité peut être féminine aussi bien que masculine. Ils viennent à deux et je pose des questions. Je demande depuis quand ils essayent de concevoir, je pose des questions sur leur vie conjugale… Ensuite, je procède à l’examen gynécologique. »

Après l’examen gynécologique, il peut aussi proposer des examens supplémentaires tel que l’hystéroscopie, examen permettant de visualiser la cavité utérine (l'intérieur de l'utérus) à l'aide d'un appareil optique. Cet examen permet de détecter d’éventuels polypes ou fibromes ; une fois détectés, ils sont soignés et le couple peut essayer à nouveau de concevoir. Les examens et analyses se poursuivent jusqu’à ce qu’on trouve les causes de l’infertilité.

Les causes de l’infertilité sont multiples : des spermes de mauvaise qualité, une ovulation irrégulière, des problèmes spécifiques à l’utérus… Il y a aussi l’âge et le mode de vie. Une mauvaise hygiène de vie, surtout la consommation d’alcool influe sur la fertilité. Parmi ces nombreuses causes, il ne faut PAS compter la pilule. Contrairement à certaines idées qui circulent encore, la pilule ne cause pas l’infertilité. Il s’agit d’un moyen de contraception ; les effets s’estompent lorsque vous cessez d’en prendre. Une fois le diagnostic posé, le gynécologue prescrit les traitements. Ces traitements sont variés et dépendent des causes. Il peut proposer des comprimés, des injections ou des procédures chirurgicales légères. Sinon, il y a toujours la fécondation in vitro ou l’insémination intra-utérine. Tous ces traitements sont possibles à la Fortis Clinique Darné qui travaille en étroite collaboration avec le Harley Street Fertility Clinic du Dr Rajat Goswamy.

Finalement, les recommandations du gynécologue pour éviter l’infertilité ? Une vie saine et active et surtout, penser à concevoir tôt.

To provide professional health services in a caring and friendly environment